Ile Seguin-Rives de Seine, une grande opération d’aménagement au cœur du Grand Paris

Île Seguin-Rives de Seine, opération d’aménagement de 74 hectares, se déploie sur les anciens terrains des usines Renault à Boulogne-Billancourt, très bien situés au cœur du Grand Paris et de la Vallée de la Culture. Sur ce site magnifique, dont le passé industriel a marqué la mémoire collective, un nouveau quartier sort de terre. Ile Seguin-Rives de Seine donne ainsi une seconde vie à un territoire unique en Île-de-France. Cette situation d’exception inspire une réhabilitation ambitieuse qui répond aux grands enjeux urbains du 21e siècle.

LES USINES RENAULT, UNE HISTOIRE INDUSTRIELLE INSCRITE DANS LE TERRITOIRE

Fondées en 1898, les usines Renault ont contribué au développement de Boulogne-Billancourt pendant près d’un siècle. Le développement de la production automobile s’est traduit par une extension rapide du site industriel : 0,5 ha en 1900, 36,5 ha en 1919. Dans les années 20, les besoins en espace s’accroissent encore : le premier bâtiment sur l’île Seguin est construit en 1929. En 1939, les usines couvrent 100 ha, de Meudon à Boulogne-Billancourt. Après la guerre, la Société anonyme des usines Renault, nationalisée par le général de Gaulle, devient la Régie nationale des usines Renault, qui connaît de grandes réussites avec la 4 CV ou la R4. A partir des années 80, le site de Billancourt n’est plus adapté aux nouveaux procédés de fabrication ni aux enjeux de la concurrence, notamment japonaise. Cette évolution conduit à l’arrêt de la production industrielle le 31 mars 1992.

DES CHOIX D’AVENIR POUR UN SITE MAJEUR

Lorsque Renault annonce l’abandon de sa production à Boulogne-Billancourt, une opération d’intérêt national est envisagée, avec l’objectif de prendre en compte la géographie, l’environnement, et les circulations douces. Un syndicat mixte est alors constitué. Il regroupe les communes de Boulogne-Billancourt et Meudon, sur les territoires desquelles se trouvait l’emprise Renault, mais aussi Issy-les-Moulineaux, Vanves, Saint-Cloud et Sèvres. Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Région Île-de-France sont associés au projet.
En 1997, le syndicat mixte lance, avec Renault, une consultation d’urbanisme pour dessiner les grandes lignes du plan d’aménagement. En 2000, le périmètre d’étude est élargi au quartier du Pont de Sèvres, afin de s’assurer de la cohérence du projet avec ce quartier limitrophe.
En 2003, la municipalité de Boulogne-Billancourt crée la Zone d’aménagement concerté (ZAC), dont le périmètre de 74 hectares inclut le quartier et l’échangeur du pont de Sèvres, et dont le dossier de réalisation, précisant le programme des équipements publics, est approuvé en avril 2004. La Société anonyme d’économie mixte (SAEM) Val de Seine Aménagement, créée en 2003, est chargée de la réalisation de l’opération.

A BOULOGNE-BILLANCOURT, TROIS SECTEURS LARGEMENT ENGAGES

Ile Seguin-Rives de Seine est située dans le "Quartier 3" de Boulogne-Billancourt, deuxième ville d'Île-de-France après Paris et pivot du pôle économique du Sud-Ouest de la capitale.
L'opération se divise en trois secteurs d’aménagement aux enjeux différents :
- le Trapèze (37,5 hectares) : ce secteur mixte (logements, équipements publics, bureaux, commerces, espaces verts, etc.) est aménagé en deux phases ; la partie ouest, aujourd’hui livrée, et la partie est, largement engagée et dont l’achèvement est prévu en 2016.
Plus d'informations sur le Trapèze
- l’île Seguin (11,5 ha) : conçue pour devenir un pôle international d’innovation, dédié à la culture et à l’économie créative ; ouverte au public depuis 2010, elle accueille aujourd’hui des installations de préfiguration culturelle. Les travaux d'aménagement de la Cité musicale départementale ont déjà commencé.
Plus d'informations sur l'île Seguin
- le quartier du Pont de Sèvres (15 + 10 ha) : construit dans les années 70, en pleine rénovation urbaine pour contribuer à son désenclavement et son embellissement. Une convention avec l’ANRU a été signée en juillet 2008. Le cadre de vie y est déjà transformé par de nouveaux espaces publics de qualité (le Mail des Provinces, la Montée, etc.)
Plus d'informations sur le quartier du Pont de Sèvres

Plus d'informations

En savoir plus

CHIFFRES CLES

Le programme d’Île Seguin-Rives de Seine comprend 930 000 m2, répartis entre

  • 394 300 m2 de logements, foyers et résidences,
  • 343 100 m2 de bureaux,
  • 192 600 m2 d’équipements publics, activités et commerces.

Le plan d’aménagement urbain et paysager du Trapèze dessine une dizaine d’unités urbaines appelées « macro-lots », qui sont le pivot de la méthode d’aménagement d’Île Seguin-Rives de Seine. Chaque macro-lot accueille un programme mixte défini par la SAEM et la Ville de Boulogne-Billancourt, en partenariat avec les promoteurs de DBS (Hines, Icade, Nexity, Vinci). Après concours, un « architecte coordonnateur » dessine la composition et le paysage du macro-lot. Il détermine des « directives urbaines » appliquées par les « architectes d’opération » chargés de réaliser chacun des bâtiments.